Comment prévenir les engourdissements des mains durant de longues sorties cyclistes?

mars 10, 2024

Enfourcher son vélo et partir à l’aventure est souvent synonyme de liberté et d’évasion. Cependant, il n’est pas rare que de longues sorties en vélo ou en VTT génèrent des engourdissements au niveau des mains. Ces troubles peuvent transformer votre plaisir de faire du sport en un véritable calvaire. Rassurez-vous, ce n’est pas une fatalité. Il existe des solutions pour y remédier.

Identifier le syndrome du canal carpien chez le cycliste

Le cyclisme est un sport qui a la fâcheuse habitude de mettre une pression constante sur les mains. Lorsqu’on reste trop longtemps dans une position peu naturelle, on peut développer ce que l’on appelle le syndrome du canal carpien. Ce syndrome se caractérise par des douleurs, des engourdissements ou des fourmillements dans la main et les doigts.

A lire en complément : Quelles sont les meilleures stratégies de repos entre des étapes d’une course par étapes?

Le nerf médian, qui passe par le canal carpien, est directement en cause. En effet, en raison de l’hyperextension du poignet, le nerf médian peut être comprimé, provoquant ainsi des douleurs. Cette situation est rencontrée par de nombreux cyclistes, qu’ils soient occasionnels ou réguliers.

Adopter une bonne position sur le vélo

Si vous êtes un adepte du cyclisme, l’une des premières choses à faire pour prévenir les engourdissements des mains est d’adopter la bonne position sur votre vélo. La position de vos mains sur le guidon et la hauteur de la selle sont deux éléments clés à prendre en compte.

A lire également : Comment choisir un système de portage pour le bikepacking en terrain technique?

Lorsque vous êtes sur votre vélo, il est primordial de veiller à ne pas mettre trop de poids sur vos mains. Vos bras doivent être légèrement fléchis et non totalement tendus. De plus, la position de la selle doit être réglée de manière à favoriser un bon équilibre entre l’avant et l’arrière du vélo. Une selle trop haute ou trop basse peut vous forcer à vous pencher davantage, mettant ainsi plus de pression sur vos mains.

Le choix du guidon et des poignées

Le choix du guidon et des poignées fait partie des éléments centraux pour éviter les engourdissements des mains. Les cyclistes ont tendance à négliger cet aspect, mais il est essentiel pour une pratique confortable de la discipline.

Un guidon plus large permet d’adopter différentes positions et de répartir le poids du corps de manière plus ergonomique. Il existe également sur le marché des poignées avec des supports pour le poignet, qui peuvent aider à maintenir une position plus confortable. Le matériau utilisé pour les poignées est aussi à prendre en compte : une matière trop dure peut accentuer les vibrations et donc provoquer des douleurs.

Porter des gants de cyclisme

Les gants de cyclisme sont un autre élément essentiel pour prévenir les engourdissements des mains. Ils peuvent grandement améliorer le confort de vos sorties en vélo, en particulier lors de longues sessions.

Les gants permettent d’absorber une partie des vibrations générées par la route, et ainsi de diminuer l’impact sur les nerfs de la main. De plus, ils offrent une meilleure adhérence, ce qui permet d’avoir une prise moins serrée sur le guidon et donc de réduire la pression exercée sur les mains.

Suivre des conseils d’experts et pratiquer régulièrement

Comme pour toute discipline sportive, il est recommandé de suivre les conseils d’experts et de pratiquer régulièrement. Le corps humain a la faculté de s’adapter aux contraintes qu’on lui impose. Ainsi, en pratiquant de manière régulière et en respectant certaines règles, il est tout à fait possible de minimiser voire d’éliminer les engourdissements des mains.

Faire des pauses régulières, s’étirer, s’hydrater correctement ou encore alterner les positions sur le vélo sont autant de conseils qui peuvent vous aider à éviter ces désagréments. Enfin, n’oubliez pas de consulter un professionnel de santé en cas de douleurs persistantes.

Des équipements adaptés à la pratique du cyclisme

Pour prévenir les engourdissements de mains durant de longues sorties en vélo, le choix des équipements est capital. En effet, des accessoires spécifiquement conçus pour le cyclisme peuvent aider à minimiser les risques de compression du nerf médian, en améliorant le confort du cycliste.

Le casque de vélo, bien que ne jouant pas directement sur la prévention des engourdissements des mains, est un équipement incontournable pour la sécurité du cycliste. Il permet de prévenir les blessures à la tête en cas de chute et assure une protection optimale. Il est essentiel de choisir un casque adapté à sa morphologie et de veiller à ce qu’il soit correctement ajusté.

En ce qui concerne le vélo lui-même, qu’il soit un vélo de route ou un vélo électrique, il est important de le choisir en fonction de sa taille et de son usage. Un vélo mal ajusté peut en effet forcer le cycliste à adopter une mauvaise position, ce qui peut entrainer une tension excessive sur les poignets et les mains et favoriser l’apparition du syndrome du canal carpien.

Il existe également des selles spécialisées qui permettent une meilleure répartition du poids du corps et réduisent la pression sur les mains. Ces selles sont généralement réglables en hauteur et en inclinaison, pour s’adapter parfaitement à la morphologie de chaque cycliste.

Enfin, des pédales ergonomiques peuvent également aider à prévenir les engourdissements des mains. En effet, une pédale bien conçue permet une meilleure répartition du poids, soulageant ainsi la pression sur les mains et les poignets.

Adopter une routine d’étirements et de renforcement musculaire

En complément des bonnes pratiques sur le vélo et du choix des équipements, il est également recommandé d’adopter une routine d’étirements et de renforcement musculaire. Ces exercices peuvent aider à prévenir les engourdissements des mains en renforçant les muscles et en améliorant la flexibilité des poignets.

Les étirements peuvent être effectués avant et après chaque sortie en vélo. Ils permettent de préparer les muscles et les articulations à l’effort, mais aussi de favoriser la récupération après l’effort, en évitant les raideurs musculaires.

Quant au renforcement musculaire, il permet d’améliorer la résistance des muscles des mains, des poignets et des avant-bras. Des exercices spécifiques, tels que des flexions-extension des poignets avec des haltères légers, peuvent être pratiqués régulièrement.

Il convient de préciser que ces exercices doivent être effectués de manière progressive, en respectant les capacités de chacun. En cas de douleur, il est recommandé de consulter un professionnel de santé.

Conclusion

Les engourdissements des mains lors de longues sorties en vélo, bien que fréquents, ne sont pas une fatalité. En adoptant une bonne position sur le vélo, en choisissant un guidon et des poignées adaptés, en portant une paire de gants de vélo et en suivant une routine d’étirements et de renforcement musculaire, il est possible de minimiser voire d’éliminer ces désagréments. N’oubliez pas que chaque cycliste est unique, et que ce qui fonctionne pour l’un ne fonctionnera pas forcément pour l’autre. N’hésitez donc pas à essayer différentes méthodes pour trouver celle qui vous convient le mieux. Et surtout, continuez à prendre du plaisir lors de vos sorties en vélo !

Copyright 2024. Tous Droits Réservés